Casa Hernanz : acheter des espadrilles à Madrid
ESPAGNE - Madrid

Acheter des espadrilles à la Casa Hernanz, à Madrid

28/04/2019

Légères, colorées, pratiques, et typiques… chaussez vos espadrilles ! Ces petites chaussures d’été sont renommées en Espagne. Rendez-vous à la Casa Hernanz, une des plus vieilles boutiques de Madrid, pour s’en procurer. 

Au diable les grands étalages, les boutiques aseptisées, les prix délirants, … vous voilà plongés dans le charme de l’ancien. On dirait que la boutique n’a pas bougé d’un pouce depuis 1845. Les vendeurs parlent à peine anglais et ça, on aime ! C’est encore plus authentique ! Le nombre de modèles et de coloris est impressionnant.

La Casa Hernanz, une boutique artisanale depuis 1845 

La boutique Casa Hernánz vend depuis plus d’un siècle et demi des espadrilles dans cette petite boutique. Jamais le magasin n’a déménagé et il est tenu depuis quatre générations par la même famille. 

Des centaines d’autres magasins de Madrid vendent ces chaussures de corde, mais il n’y a qu’à la Casa Hernanz, où le long comptoir en bois date du 19e siècle, que les chaussures sont fabriquées à la main et selon les règles de l’art : deux morceaux de coton solide cousus à la main sur une semelle plate en chanvre.

La Casa Hernanz vend aussi des cordes et des fils de tous coloris, des paniers et autres articles de vannerie.

espadrilles artisanales à Madrid

Caza Hernanz à Madrid (espagne) près de Plaza Mayor

L’origine des espadrilles

La France et l’Espagne se disputent l’origine de l’espadrille. D’un côté, le Pays basque qui aurait inventé cette chaussure légère au 18e siècle. Et de l’autre côté, l’Espagne qui affirme que les espadrilles étaient déjà utilisées chez eux bien avant cela !  On aurait retrouvé sur le squelette d'un soldat espagnol du 13e siècle les premières chaussures à semelles tressées, preuve qu’elles étaient déjà présentes au sein de l’armée du roi Aragon d’Espagne.

Bref, elles sont anciennes et elles ont eu beaucoup de succès. 
Il faut dire qu’elles ne sont pas chères ni difficile à produire et qu’elles ne demandent pas beaucoup de matériaux : du chanvre, du lin, parfois du caoutchouc. 
Les espadrilles ont donc d’abord été portées par les militaires et puis les prêtres, jusqu’à devenir typique dans beaucoup de régions d’Espagne : elles ont été adoptées par les paysans, les ouvriers, les femmes, … 

Jusqu’au début du 20e siècle, elles servaient à tout, aussi bien pour travailler la terre que pour aller danser, marcher, faire du sport. Les mineurs en étaient chaussés mais les mines étaient trop humides...  Petit à petit, elles sont alors remplacées par des chaussures à semelle en gomme et c’est le déclin des espadrilles…

Vers 1960, Yves Saint-Laurent relance la mode de l’espadrille en les réinventant avec un talon : c’est le début d’une nouvelle mode et des chaussures de détente, pratiques pour l’été. 

Le nom « espadrille » vient du mot “esparto”, un type de jonc qu'on utilise pour fabriquer les semelles. 

 

Il y en a pour tous les goûts, tous les styles et à prix adorable ! Voilà un souvenir parfait et original à rapporter de Madrid.
A noter

Attention, la boutique ferme sur le temps de midi. Et un temps de midi en Espagne c’est long ! Sieste oblige. Rendez-vous y donc entre 09h00 et 13h30 ou entre 16h30 et 20h00 (fermé le dimanche).

Ne vous découragez pas non plus devant la file d’attente, à certaines heures. Ça en vaut la peine ??

Où : Calle de Toledo, 18, 28005 Madrid (à deux pas de la Plaza Mayor, en quittant celle-ci par un des porches)

Pinterest Madrid : Acheter des espadrilles à la Casa Hernanz, à Madrid

Merci à Laurence, ma coloc pour ses belles photos lors de ce voyage ;-)


| Partager


Commentaires


Ajouter un commentaire