Rolli de Gênes en italie
Italie -Gênes

Visiter les Rolli, ces Airbnb un peu spéciaux du 17e siècle

18/11/2018

Au cours de votre balade dans les ruelles de Gênes, faites un tour par la Via Garibaldi, Via Balbi et via Cairoli. Vous serez enserrés dans des palais colorés qu'on appelle les « Rolli ». Ils ont eu une fonction un peu particulière : accueillir les riches visiteurs d'Etat de la ville, puisqu'elle n'avait pas de palais royal.

Mais tout d'abord, retour sur la Gênes du 17e siècle, alors appelée "la République de Gênes"...

Le succès de la République de Gênes bat son plein !  

Fin du 16e siècle et début du 17e, Gênes est en pleine effervescence. À cette époque, la ville est une des plus grosse puissance maritime de la Méditerranée et ses habitants sont, en grands partie, des riches banquiers, marchands ou armateurs de bateaux.
La noblesse crée un nouveau quartier dans la ville (la Strada Nuova - Rue neuve) et y fait construire des palais magnifiques ou rénovent des résidences familiales du centre historique. Gênes se pare de palais aux façades grandioses et baroques, décorées de stucs, de marbres, de couleurs,... avec des escaliers et vestibules démesurés, des jardins parés de fontaines, des grands salons ornés de fresques, du mobilier travaillé, ...  Bref, le luxe quoi !

L'invention des Rolli, ces hôtels chez l'habitant.   

Les Rolli, c'est un peu les Airbnb de l'époque. Enfin non, pas tout à fait. Parce que son propriétaire n'a pas choisi de le mettre en location !

 

Dès la fin du 16e siècle, un décret de la République de Gênes émet une liste officielle de « résidences d’hébergement public ». Cette liste recense tous les beaux palais de la ville. Mais surtout, une fois que votre demeure est inscrite sur ce registre, vous êtes priés d'accueillir chez vous, à dormir, les Hauts Visiteurs de l'Etat !
Lors d'une visite officielle, on tire au sort les propriétaires qui vont avoir l'honneur - mais surtout l'obligation - d'offrir l'hospitalité.
Et on règle ainsi facilement un problème... Ben oui, la République de Gênes n’avait pas de palais royal. Pas grave, il suffit de profiter du palais des autres.

Le nombre de palais inscrits dans le registre a fluctué entre 100 et 200 au fil des années. Et cette coutume a duré 3 siècles au total.

Les Rolli de Gênes, riches palais

Rolli de Gênes - Genova - Genoa - Strada Nuova

A chacun son standing 

Les palais étaient classés en 4 catégories, selon leur prestige :
I : réservés à l'accueil des vice-rois, princes et cardinaux.
II : réservés à l'accueil des gouverneurs et des ambassadeurs
III et IV : réservés à l'accueil de tous autres vassaux.

La catégorie de standing du palais était choisi en fonction du rang de la personne en visite : plus la personne était noble, plus le palais devait être luxueux et plus la famille ayant l’honneur de l'accueillir devait être riche.

D'où vient le nom des «  Rolli » ?
En italien, rolli signifie "rouleaux" et fait référence aux grands rouleaux papiers sur lesquels était consignée la liste des résidences sélectionnées pour l'accueil.

Photo principale : Bestofcinqueterre.com

Voir les Rolli :

Les plus beaux palais se situent sur les rues Via Garibaldi, Via Balbi, via Cairoli. Déambuler dans ces rues, appareil photo à la main, vous emmènera déja dans un autre univers, rempli de fastes et de couleurs.

3 de ces palais sont ouverts au public : le palazzo Bianco, le palais Tursi et le palazzo Rosso, transformés en musées. Ils sont tous Via Garibaldi, presque les uns à côté des autres.
Les autres palais, ceux qui ne se visitent pas, sont occupés par des administrations, des universités, des hôtels ou d'autres propriétés privées.

Visiter les Rolli, ces airbnb un peu spéciaux du 17e siècle à Gênes

| Partager


Commentaires


Ajouter un commentaire