bologne deux tours due torri
ITALIE -Bologne

Prendre en photo les deux tours de Bologne, le symbole de la ville

16/12/2018

Les deux tours penchées de Bologne sont un véritable symbole ! Aussi penchées que la tour de Pise, elles se situent au bout de l'artère qui coupe la ville en deux et attendent majestueusement que les touristes les prennent en photo... en craignant qu'elles ne s'écroulent !

Mais pas de panique, elles sont plantées là depuis plus de 900 ans, témoins de la ville au Moyen-Age. Une ville ? Plutôt une forêt de tours ! La ville était envahies de pas moins de 100 tours; toutes construites autour du 12e siècle. (Aujourd’hui, il en reste 24). 

tours bologne au moyen age
Curioctopus : 100 tours à Bologne 

Mais pourquoi autant de tours ? A quoi servent-elles ? 

Chaque riche famille fait construire sa propre tour pour assurer sa défense : elles sert de lieu de retranchement en cas de conflit. Leurs murs sont donc très épais et solides. Les étages offrent assez de place pour pouvoir y vivre. Le sommet doit être accessible afin de voir les signaux lumineux émis depuis les campagnes. Ils préviennent des dangers. 

Petit à petit, les familles se lancent dans une petite guerre d’égo : c’est à qui aura la tour la plus haute pour montrer son prestige… 

Les tours les plus célèbres de Bologne sont la Tour Asinelli et la tour Garisenda.

Tour Asinelli (construite entre 1109 et 1119)

Comme son nom ne l’indique pas, elle n’a pas été construite par la famille Asinelli mais bien par un groupement de familles. Les Asinelli en ont peut-être eu la gestion et la permission d’adosser leur maison à la tour, lui donnant leur nom. Elle est inclinée de 1,3°, ce qui fait un déport de 2,2 m au sommet.

La légende de sa construction...

On raconte qu'au 12e siècle vivait un jeune garçon dont le métier était de transporter le sable et le gravier jusqu’aux chantiers de la ville. Il était surnommé Asinelli à cause des ânes (asini) qui tiraient son chariot.
Un jour, il vit une belle demoiselle accoudée à sa fenêtre et il en tomba amoureux. Lorsqu’il la demanda en mariage, le père de la fille se moqua de lui et lui dit qu’il lui accorderait la main de la fille s’il pouvait lui amener en dot au mariage la tour la plus haute de la ville.
Le jeune était dépité et se retira au bord du fleuve pour pleurer. C’est alors qu’il vit quelque chose brillé dans l’eau… Une pièce d’or ! Il creusa et trouva un trésor. Il convoqua aussitôt des ouvriers pour construire la tour et 9 ans plus tard, elle fut terminée. Asinelli put ainsi épouser sa belle.

bologne asinelli
La base des deux tours penchées

bologne escalier tour asinelli
498 marches à franchir pour atteindre le sommet de la Tour Asinelli

bologne haut tour asinelli
Vue sur la ville au sommet de la tour Asinelli

Cette tour a été rachetée par la commune qui l’a rehaussée pour l’utiliser comme prison.
La base a été ajouté vers la fin du 15e siècle pour accueillir les soldats de la garde.


La deuxième légende...

Vous apprendrez que les bolognais aiment raconter des histoires !

Il se murmure au sommet de la tour, il y aurait un vase cassé et qu’il symboliserait la capacité de Bologne à gérer les conflits. Mais ne pensez pas qu’en montant les 498 marches vers le sommet vous l’apercevrez, il ne s’y trouve pas ! 


Et la troisième légende ... ! 

Les bolognais aiment à penser que si un étudiant, non-diplomé, monte dans la tour, cela lui portera malheur. Avis aux touristes, n'y montez pas avant d'avoir votre diplôme ! 

Tour Garisenda (construite vers 1110)

Les récits populaires (et oui, toujours eux...) prétendent qu’il y avait une forte concurrence entre la famille Asinelli et la famille Garisenda.
Elles se faisaient la guerre pour affirmer leur puissance au sein de la ville et voulait chacune posséder la tour la plus haute. 

Vous me direz que la famille Garisenda a perdu puisque sa tour semble plus basse mais... pas sûr ! A la base, elle était haute de 48 mètres. Au 14e siècle, elle dut être tronquée suite à un affaissement de terrain, menaçant de s'écrouler.

A nouveau, il semblerait plutôt que la tour ait été construit par un groupe de famille et puis confiée au bon soin de la famille Garisendi qui possédait des maisons adjacentes.

Son inclinaison est de 3,8°. Presqu'autant que la tour de Pise, quoi ! ( 3,9°)

tour garisenda bologne italie
La tour Garisenda

Un pont entre les deux tours 

Au Moyen-Age, les tours n’étaient pas du tout isolées au milieu d’un carrefour comme elles le sont actuellement.
Au contraire, ce quartier était une zone de pleine activité avec un marché (appelé Mercato di Mezzo) et au pied des tours se trouvaient une multitude de petites cabanes de bois servant d’aubettes pour les marchands.
A cette époque, un pont reliait même les deux tours. Construit en bois à 30 mètres au-dessus du sol, il permettait aux soldats de faire des rondes pour dominer la ville et le marché et ainsi surveiller les émeutes. C’était une période très tendue où la ville était en proie à beaucoup de révoltes.

bologne vues du haut mercato mezzo deux tours
La place des deux tours, vue du sommet de la tour Asinelli.

Et vous, quel est votre plus bel endroit de la ville de Bologne ?
Anne-Line
Visiter l'Italie ? C'est par ici !
Visiter Bologne ? C'est par ici !
Bologne les deux tours penchées - due torri

| Partager


Commentaires


Ajouter un commentaire